#142 Les Roms en France : préjugés et exclusion

Le 8 avril avait lieu la journée internationale des Roms. L'occasion de parler de cette communauté longtemps persécutée.

Les Roms sont une communauté unie par une langue, le romani, et des traditions. Quand ils sont arrivés en Europe au Moyen-Âge, on leur a donné différents noms : Gitanos en Espagne, Gypsies en Grande Bretagne, Bohémiens et Manouches en France, Sintés en Allemagne…

Parfois tolérés, souvent discriminés, ils ont été persécutés pendant des siècles jusqu’à leur génocide dans les camps nazis.

Aujourd’hui, on estime que les Roms sont entre 10 et 12 millions en Europe, ce qui fait d’eux la première minorité du continent. 

Mais depuis une quinzaine d’années, la figure du Rom est devenue un nouveau symbole, celui de l’immigré pauvre venu d’Europe de l’Est qui vit dans un campement.

Alors, qui sont vraiment les Roms ? Pourquoi sont-ils traités différemment des autres immigrés européens ? Et que peut-on faire pour faciliter leur intégration en France ?

Pour répondre à ces questions, Hugo a discuté avec Leonard Velicu, fondateur de l’association Eurrom de Bordeaux.

Difficulté de l'épisode ?

3.2 / 5. Nombre de votes : 102

Pas encore de vote.

You just need to create a free account.

If you like the podcast, leave a review
on your favorite app to support us!

Please log in or create a free account to read the transcript

Inscription podcast

Ces épisodes pourraient vous intéresser aussi

18 Responses

  1. Les préjugés sont regrettables, mais c’est quand même aventureux de partir à l’autre bout du continent si tu es analphabète. Juste parce qu’ils ont obtenu le droit de venir en France et se balader là sans demander un permit ne veut pas dire que c’est toujours une bonne idée. Un tel saut peut se comprendre en cas d’urgence (comme la guerre a été pour les Ukrainiens), mais le chômage n’en est pas un, au moins ils avaient un peu de temps pour bien choisir la destination et s’assurer qu’ils pourront recommencer leur vie là-bas (y compris apprendre un peu la langue du pays). Comme tu as bien dit, tous les Roms ne se valent pas et on parle surtout de ceux qu’on remarque. Moi, quand je me promène dans la rue ou quand je vais au Carrefour, personne ne sait que je ne suis pas Polonais (bon, si je commence à parler polonais, ça se voit vite 🙂 , mais sinon non).

    En ce qui concerne le chômage, si cette vague d’immigration est due à ça, il faut être honnête avec soi-même et être conscient des raisons pour lesquelles tu as perdu le travail. Si tu fais un travail peu qualifié, mieux vaut essayer d’en trouver dans ton pays coute que coute que de partir là où tu vas avoir un tas de désavantages supplémentaires.

  2. Merci beaucoup pour cette épisode qui m’intéresse beaucoup depuis longtemps. Dans les guides touristiques, on nous conseille de faire attention aux Roms qui volent en vous entourant, soit dans le métro, soit dans la rue. En effet, j’ai été entourée il y a quelques années, il n’y a pas eu des dégâts quand même. Alors que certains Français me disent qu’Ils vivent ainsi parce qu’ils aiment la vie de nomade en volant, j’en doutais. Puisque la plupart des gens voudraient vivre dans un endroit où il y a un toit, de l’eux, et de l’électricité. Donc, ton podcast a favorisé ma compréhension envers eux.
    Puis, concernant les SDF, on constate une estimation pareille : plus de 80 % de SDF choisissent leur vie dans la rue. C’est vrai ? Je ne le trouve pas… A mon avis, ce n’est qu’une excuse de les laisser comme ça. Qu’en pensez-vous ? En tous cas, même si j’admire la beauté des bâtiments historiques à Paris, le fait que les sans abris restent dehors notamment en hiver, cela me rend vraiment triste.

  3. Un épisode très intéressant, merci ! Grâce à l’explication de Leonard, j’ai appris une nouvelle perspective sur une situation qui se répète couramment dans d’autres pays.

  4. Merci, Hugo, pour ce podcast qui est très informatif. J’apprécie beaucoup vos efforts de comprendre d’histoire et des causes de la situation. Je me suis longtemps demandé qui sont les Roms et pourquoi ils sont victimes de tellement préjugés. Grace à vous, maintenant je comprends. Malheureusement, c’est vraiement un cercle vicieux comme vous dites. Le monde est tellement cruel mais les personnes comme Leonard me donne un peu d’espoir. Je veux aussi vous remercier pour la qualité de la transcription de l’épisode (et de tous les épisodes). Meme si je peux comprendre très bien le podcast, certaines des subtilités de la grammaire me manquent en l’écoutant. Donc, c’est très utile de pouvoir lire la transcription. Merci mille fois pour continuer à faire le podcast!

  5. Ça était une bonne introduction des Roms. J’avoue que c’est un suject très compliqué. Excellente idée de demander à Leonard de raconter ses expériences authentiques. Bien sûr, en plus des juifs, il y avait le génocide des Roms par les Nazis comme tu l’as dit Hugo. Un autre génocide est la stérilisation forcée des femmes qui continue au XXIe siècle dans la république Tchèque et la Slovaquie. Il y a plusieurs milliers d’exemples de femmes Rom qui étaient stérilisées d’une manière coercitive sous peu après la naisssance de leur (souvent premier) enfant. On peut lire sur ce sujet à: https://francais.radio.cz/sterilisations-forcees-la-double-peine-des-femmes-rom-face-aux-lenteurs-des-8781406

  6. I thank you for this interesting podcast. I think problems with many of Roms begin in their child age… Children must going to schools, learn, but in schools for Roms, for example to 12 years old. After study, study… Roms are like another people, good or bad… but they must to be educated! Sure they need also their country… but it is not possible… My French writing is still not good, for it I write English.

  7. En Pologne, la plupart des Roms vivent dans des appartements normaux et étudient même. Il existe cependant des domaines dans lesquels l’assimilation n’a pas été totalement réussie. Il y a des Roms en Pologne depuis le Moyen Âge et ils ont en fait voyagé à travers la Pologne pendant de nombreuses années, volant et trichant. Ils furent expulsés des villes et constamment persécutés, probablement à cause de ce mode de vie libre. Il y a un musée rom à Tarnów. J’invite .

  8. Nos voisins sont des roms et c’est très difficile de vivre à cote d’eux. Ils ne veulent pas vraiment vivre comme les autres….

    Non, il n’est pas ok de prendre de choses qui ne t’appartiennent pas selon la loi.
    Non, il n’est pas acceptable de faire trop de bruit.
    Non, vous ne pouvez pas espionner vos voisins!
    Votre poubelle – nous la voyons aussi!

    Dois-je continue?

    Ils n’ont aucun respect pour des règles – voici la vraie raison pour tous leurs problèmes.

    Je suppose que c’est très difficile d’emploier des roms – une risque énorme pour chaque entreprise!

  9. Bonjour, Hugo
    Comme d’habitude, les contenus de tes podcasts sont très bién faits et basés en recheurses.
    Cet épisode m’a donné une très bonne idée de l’origine, de la manière de vivre et des les difficultées d’integration et préjudices auxquelles des Roms sont subies n’import où ils vivent.
    Avec profund respect je te donnes une information un peu differente: il n’y a pas aujourd’hui des bidonvilles sans courant et sans eau au Brésil et ils ne sont pas construit en utilisant des materiaux des poubelles, malgré les domicile de fortune..
    Evidemment il peut exister une ou autre en recent formation qui n’ont pas ces bénéfices. Mêmmes dans les bidonvilles consolidées, c’est vrai qu’une bonne partie de courant électrique et le sistème d’eau sont illégales, construit pour les habitants eux mêmmes.
    Bon, c’est ça.
    Merci pour le nouveau podcast et à bientôt.
    Mauro Fontenelle / Belo Horizonte – MG / Brésil

  10. Salut Hugo
    J’ai viens de commencé à écouter les histoires sur votre site et je suis très heureuse de voir autant des sujets variés pour m’aider à mieux parler français, en tout cas à terme!
    Merci beaucoup, Je suis tellement contente que mon gendre m’ait recommandé!!
    Cordialement
    Julia

  11. Salut Hugo,
    J’ai adoré ce podcast! j’ai beaucoup appris de lui. Loin qu’il me ressemblait de tons premiers podcasts , avec plein de recherche, histoire et critique social!! En fait , ils me manquent…
    Ici , au Brésil , il y a des “ciganos” aussi , ainsi que nombreaux préjugés contre eux.
    Félicitations.

Laisser un commentaire

Inscription podcast
jours
heures
minutes

Upcoming course price increase on August 1st
Last chance to enroll at the current price!

Inscription podcast