#104 Les Français sont-ils radins ?

Dans cet épisode, Hugo cherche à savoir si ses compatriotes méritent leur réputation de radins.

Les touristes français laissent-ils moins de pourboire que les autres ? Les Français font-ils moins de dons aux associations ? L’avarice n’est-elle plus un péché capital dans la religion catholique ?

Plus généralement, la question est de savoir comment ce défaut est perçu dans la culture française. D’ailleurs, ne peut-il pas aussi être considéré comme une qualité ?

Après avoir écouté l’épisode, dites-nous dans les commentaires comment la radinerie est perçue chez vous !

Difficulté de l'épisode ?

3.2 / 5. Nombre de votes : 33

Pas encore de vote.

You just need to create a free account.

If you like the podcast, leave a review
on your favorite app to support us!

Transcription de l'épisode

24 réponses

    1. de votre explication d’etre radin, et aussi l’explication de l’avarice, en sense biblical et comme Balzac, Hugo, Moliere, et Zola notablement dans 17 – 18 siecle des ecrivans. Merci Hugo, comme toujours, le lecture, est trop interresante. Merci

  1. Bonjour Hugo. Juste une petite précision, le mot économe pour désigner un éplucheur (ou encore épluche-legumes) n’est pas connu de tout le monde (voir les catalogues de vente de materiel de cuisine). En revanche, un économe comme personne/titre/profession, ça existe bel et bien, mais pas exactement au même sens que l’adjectif 😉

  2. Bonjour Hugo! Je fais partie des nombreuses personnes qui sont enthousiasmées par votre podcast. Je les ai tous écoutés et maintenant je dois attendre patiemment chaque nouvel épisode. Vous partagez des sujets intéressants et bien documentés, mais vous partagez aussi vous-même. Je vous trouve intelligent, gentil, avec une belle conscience de soi. J’ai l’impression d’avoir appris à vous connaître et c’est ce qui crée un sentiment de communauté. Mais, imagine ma surprise cet semaine – j’ai commencé à regarder Seinfield pour la première fois la semaine dernière, tout comme vous! Et j’ai eu la même réaction – je le trouve très amusant et je ne peux pas croire que je l’ai raté la première fois. Merci pour tout le travail que vous et votre équipe faites pour faire du InnerFrench une expérience formidable.

  3. Bonjour Hugo, j’ai un anecdote intéressant sur ce sujet. Je travaille pour une organisation au but non-lucratif au Canada et c’est un fait que les dons moyens des français est plus bas que les dons moyens des anglais au Canada. Je ne sais pas pour quoi, mais toutes les organisations canadiennes trouvent les mêmes resultants. Mes colleagues françaises ont aussi commenté que la langue français n’a pas les mêmes mots et vocabularies pour les dons que l’anglais. Je ne sais pas pour quoi il y a ces différences mais c’est vraiment une différence culturelle.

  4. Salut Hugo. J‘ai commencé à écouter tes podcasts il y a deux semaine et je les trouve très interessant!! Merci beaucoup pour ça; pour les recherches, pour le temp que tu prends, ta voix est très agréable et sympa!! J‘éspère bien que te fera encore une centaine de nouveau podcast, peut-être sur les sujets: les dialect régional, les français, sont-ils sportif, vivre en Bretagne…. Merci beaucoup!! Keep on podcasting 🙂
    Bien à toi, Simone

  5. Après avoir écouté ce podcast, j’ai l’ impression que les Français ne sont pas radins. Les impôts en France sont très élevés, et tes compatriotes ont besoin de l’argent qu’on gagne au travail pour joindre les deux bouts, simplement pour survivre. En plus, ils savent que le gouvernement s’occupent des personnes qui ont besoin de l’aide, qui souffrent d’une maladie ou sont au chômage, de tout le monde en réalité.
    Aux États-Unis les impôts sont par comparaison assez bas. Le gouvernement n’ ont pas les moyens de protéger tous les citoyens. C’est å mon avis la raison pour laquelle les américains sont très généreux avec leur temps et donnent de l’argent à les associations caritatives. Moi, je suis économe mais pas avare.
    C’est un sujet très complexe. Je te remercie de l’avoir traité. ?

  6. Merci beaucoup de nouveau Hugo pour ton travail.
    Pourtant je ne trouve pas de source de cet article. J’aimerais bien en lire plus. Est-ce que quelqu’un peut m’indiquer où la trouver, STP?

  7. Je suis encore de retour.Je lis et je relis tous les épisodes qui me donnent beaucoup de plaisir. Dans tous les pays Il y a des gens radins et des gens généreux. Ça dépend de la personnalité de chaque personne.
    Le système économique d’un pays joue un grand rôle aussi. Tu as raison en ce qui concerne les États-Unis. On apprend de l’ enfance à l’école et à la maison que la générosité est une vertu, une bonne qualité. Chez nous les impôts sont relativement bas en comparaison avec bcp de pays, comme la France. On sait que les pauvres ont besoin de notre aide pour joindre les deux bouts. La France, au contraire, a mis en place un système économique de protéger ses citoyens de la pauvreté, des maladies chroniques, de la vieillesse etc. Les impôts sont très élèves afin que l’État puisse remplir ce rōle de protecteur de ses citoyens. Alors les Français doivent être ęconome pour payer leurs factures à la fin du mois. Je suis sûre qu’il y a bcp de Français qui sont très généreux aussi. C’est un sujet très intéressant. Je vais le relire encore sans doute ! Merci Hugo. C’est un podcast superbe.?

  8. Bonjour, je suis tres hereuse que j’ai trouve ce site. J’ecoute ce podcast, le sujet est interessant, on peut comparer comme les autres vivent. Je m’interesse beacoup de la vie quotidien, et le lanque informel. Merci.

  9. C’est la troisième fois que je trait ce podcast, surtout pour pratiquer l’écriture. À mon avis, la plupart des Français ne sont pas radins. C’est plutôt un stéréotype assez méchant. Après avoir écouté cet épisode encore, j’ai l’impression que les Français sont économes, simplement por payer leurs factures chaque mois. Ils doivent payer des impôts très élevés. Donc ils/ elles ne gagnent pas assez d’argent pour survivre sans être économe. C’est logique. L’État utilise les taxes pour intervenir dans le domaine social. Il s’occupe de tous les risques de ses citoyens, de la santé, de l’école, même de la retraite. Contrairement, aux États-Unis les impôts sont assez bas. C’est un état capitaliste qui n’aide pas les pauvres, les malades etc. C’est pour cette raison que les américains savent qu’ils doivent aider les personnes malades ou pauvres etc á survivre. La générosité basée sur la nécessité. Tchüss jusqu’à la prochaine fois !♥️

  10. Il y a beaucoup de choses associées avec la question si une personne est radine, économe, généreuse, etc. J’ai la flemme aujourd’hui. La réponse de chaque personne à cette question dépend de sa personnalité, du pays où elle a grandi, l’attitude des parents en ce qui concerne ce sujet, etc. Je suis économe. J’ai grandi aux États-Unis. À mon avis il faut absolument que je paie toutes mes factures à la fin du mois. Cependant, je sais que bcp de mes compatriotes ne gagnent pas assez d’argent pour survivre. Pour cette raison j’essaie de donner de mon temps et de mon argent pour aider les pauvres et les malades autour de moi à joindre les deux bouts. L’État n’est pas capable de remplir ce rôle, car les impôts chez nous sont relativement bas. On apprend même quand on est très jeune que c’est inexcusable de laisser tomber les personnes qui souffrent. Le système économique est différent en France. L’État s’occupe des pauvres qui ont besoin de leur aide avec les impôts très élevés. Le citoyen moyen gagne seulement assez d’argent pour nourrir sa famille. Je ne crois pas que les Français sont radins mais plutôt économes.
    Évidemment je m’ intéresse beaucoup à ce sujet. Encore une fois je te remercie de l’avoir traité.?

  11. Merci Hugo pour ta générosité.
    Toi, tu es l’expemple ci-contre de la radinerie des français.
    Dans les trois ans derniers j’ai appris plus français que dans toute ma vie.
    As-tu fais un analyse complete et complexe du phenomène de l’avarice humain.
    Moi, latinoaméricain, je suis né dans un contexte différent. La generosité c’est une forme de vie, de la nature, des gens. Mais c’est vrai que nos États sont loin de répondre aux besoins les plus vitaux de leurs citoyens, et très proches d’être armés au service du Capital Concentré.

Laisser un commentaire