#137 Pourquoi les Français boivent de moins en moins d’alcool ?

Les Français boivent de moins en moins d'alcool. Pourquoi ?

Les statistiques le montrent : la consommation d’alcool ne cesse de baisser en France. Alors que boire un verre de vin quotidiennement était très répandu en France il y a cinquante ans, c’est aujourd’hui une habitude que maintiennent surtout les baby-boomers.

Les jeunes, eux, boivent non seulement moins de vin, mais ils sont aussi plus nombreux qu’avant à décider de ne pas boire du tout. Le défi du “Dry January”, qui consiste à ne pas boire d’alcool pendant tout le mois de janvier, est populaire chez les moins de 35 ans, et certains décident même de prolonger l’expérience sur plusieurs mois. Mais pourquoi ?

Sources :

Geo : Dry January : pourquoi a-t-il été créé ?

Le Monde : Ces vingtenaires qui se détournent de l’alcool 

France Bleu : Alcool : plus d’un Français sur cinq dépasse la limite recommandée de deux verres par jour

La Croix : « Dry January » : consommer de l’alcool en 2024 serait-il dépassé ?

La Croix : « Dry January » : cinq chiffres sur le mois sans alcool

L’ADN : Les millennials délaissent les boissons alcoolisées, les marques ripostent

La Revue du vin : Un constat très sec : les Français boivent de moins en moins de vin

L’Observatoire français des drogues : https://www.ofdt.fr/BDD/publications/docs/eftxof2d3.pdf

Bourasse.com : Quelle consommation de vin en France à travers les générations ?

Difficulté de l'épisode ?

3 / 5. Nombre de votes : 131

Pas encore de vote.

You just need to create a free account.

If you like the podcast, leave a review
on your favorite app to support us!

Please log in or create a free account to read the transcript

Inscription podcast

26 Responses

  1. Salut Ingrid et Hugo
    Je viens du Pays de Galles, mais depuis les annees quatre vingts j’habite en Australie.
    Je pense qu’ici on a la meme tendance entre les jeunes de boire de moins en moins d’alcool.
    Mois, j’ai deux fils nes en 1990 et 1992, et ils boivent qu’une biere de temps en temps, peut etre une ou deux fois par semaine.
    Ma belle-fille vient des Etats Unis et elle aussi ne boit qu’une biere ou deux pendant le weekend.
    Ce n’etait pas la meme chose dans les annees quatre vingts!
    Moi, je viens d’avoir 70 ans, et meme si je ne bois qu’un verre de vin ou de la biere trois ou quatre fois par semaine c’est deja beaucoup plus que mes enfants.
    Excuse-moi, svp, de ne pas avoir utilise les accents graves ou aigus. Je n’ai pas reussi a les trouver sur mon clavier d’ordinateur.
    Merci bien pour votre podcast que j’aime beaucoup.
    Ciao
    Barbara

  2. Salut les amis !
    J’ai un bon nombre d’années derrière moi et je peux confirmer que dans ma jeunesse (en Espagne), c’était qualifié comme d’étrange de ne pas vouloir boire.
    Heureusement, de nos jours il n’y a plus la même pression sociale. On boive, si l’on veut, un petit peu dans mon cas, et on s’arrête si l’on a assez. Je n’ai rien à prouver à personne.
    À chaque génération, nous avons nos propres malheurs et avantages.

  3. Bonjour à tous !
    J’adore vos podcasts et vos vidéos et je vous en suis très reconnaissante.
    Ici, en République tchèque, le mois sec commence à peine. Le mois de février a été choisi – peut-être parce que c’est le mois le plus court de l’année ? 🤩. Je ne peux pas comparer si la consommation d’alcool diminue chez les jeunes ici. Je fréquente la génération des 40 ans et plus et mes petits-enfants de 8 et 10 ans….
    Par contre, j’ai été intrigué par une certaine incohérence dans votre analyse du comportement de la génération Z. Ils mènent une vie saine – alimentation, sport, ne fument pas, ne boivent pas, ont tendance à être plus repliés sur eux-mêmes – mais leur consommation de drogues est en hausse. Quel est le lien avec les croyances en matière de santé ? C’est sans doute plus le résultat de leur version de la vie…
    Je suis d´accord “À chaque génération, nous avons nos propres malheurs et avantages.”

  4. Bonjour,
    Ça y est, je suis viens de finir “Dry January”, comme nous disons aux États-Unis. C’est bon, particulièrement après avoir mangè et avoir bu beaucoup pendant de mois de novembre et decembre avec “Thanksgiving”, Noel, et le fête de la nouvelle année. C’est mon premier “Dry janvier” et je suis content de faire du sport, etudier le francais, et avoir un mois pour faire un réinitialiser. Je pense que je vais le faire prochain janvier aussi.

  5. Je ne bois plus d’alcool, depuis 14 mois. Je prenais toujours un verre de vin au dîner, mais je trouve que ce n’était pas nécessaire. Je ne suis pas contre l’alcool, mais il existe bel et bien un problème mondial de consommation d’alcool, qui se cache souvent derrière le masque de la ‘consommation sociale’.

  6. Bonjour Hugo & Ingrid,
    Une petite note de bas de page. Je viens d’étudier le Code de la Route français, et les conducteurs novices (pendant 3 ans) doivent avoir un taux d’alcoolémie inférieur à 0,20g/l. Au delà, on perd complètement son permis, et on doit recommencer depuis le début. Les conducteurs expérimentés doivent avoir un taux inférieur à 0,50g/l. Je pense que c’est logique car les jeunes sont plus enclins à faire la fête et à ne pas avoir peur.
    Merci pour cette discussion !
    Lauri

    1. Bonjour à tous,
      Je suis maintenant en Guadeloupe pour travail et il fait autant chaud avec de l’humidité que après aller à la plage il faut absolument s’hydrater avec de la bière, et voilà !

  7. Bonjour Ingrid & Hugo,

    Un autre podcast de qualité supérieure, bien recherché et intéressant. En Australie, Janvier est un mois de congé pour beaucoup de gens (un peu comme août en France) et il me semble que la consommation d’alcool augmente. Pour nous “Dry July” est plus courant et je l’ai fait trois fois avec un succès mitigé. En général, je constate la même tendance à réduire la consommation globale, surtout chez les jeunes.

    Merci pour votre podcasts, toujours le meilleur de ce genre.
    Greg

  8. Merci, encore un super podcast. Moi aussi, je viens de terminer Dry January et, en tant qu’Anglaise, je trouve un peu embarrassant que la plupart des mots décrivant le fait d’être ivre doivent provenir de l’anglais !
    Sue

  9. J’adore tout ce que vous faites pour nous aider dans nos études de langue française et de culture. Vos podcasts sont fantastiques. Je les ai tous écoutés – beaucoup d’entre eux deux fois ou plus ! J’espère que cela ne vous dérangera pas que je vous donne un petit conseil pour la prononciation de January (et February) – imaginez qu’il n’y a pas de deuxième ‘a’ en January donc cela devient Jan-u-ry (3 syllabes) et pour February nous perdons le ‘r ‘ et ‘a’ donc Feb-u-ry (3 syllabes). Merci encore pour tout ce que vous faites.

  10. Salut – avec reference à (29.57) ‘ depuis une quinzaine d’années il y a cette preoccupation pour le bien-
    être physique et mental “ J’ai lu aujourd’hui sur France Info 5/2/2024 ‘Les pensees suicidaire (generation Z) et tentatives de suicide des jeunes en augmentation”
    Génération Z a besoin de “boire en verre “ et à se détendre .
    À votre santé John Grady

  11. Merci pour votre dernier podcast sur la réduction de la consommation d’alcool en France. Comme toujours, je trouve votre podcast très utile et intéressant, mais cette fois-ci, j’ai été un peu surpris par votre omission de la consommation de boissons sucrées (Coca, Red Bull, etc.) qui, selon moi, augmente parallèlement (mais à l’inverse). Vous avez suggéré que les jeunes ont tendance à adopter un mode de vie plus sain que la génération de leurs parents, mais je pense que là où leurs parents trouvaient leur dose de sucre dans leur consommation d’alcool, les jeunes l’ont remplacée par des boissons ultra-sucrées.
    Depuis mon arrivée en France, je constate que les Français veulent du sucre le plus souvent possible… au petit déjeuner par exemple, du pain avec du sucre, du Nutella, des céréales avec du chocolat, des yaourts avec…
    Hier j’ai croisé un SDF devant le supermarché, il buvait une grande bouteille de coca, peut-être qu’il y a ajouté du rhum… mais je ne pense pas. À la caisse, la plupart des familles choisissaient les grandes bouteilles de coca et les jeunes le redbull…. Je me demande si c’est un choix plus sain. Personnellement (et je suis vieux…), donnez-moi l’alcool…

  12. Salut! Merci pour cet épisode. Une petite question sur la phrase « Être porté sur quelque chose »
    Puis-je dire, « je voudrais être une personne qui est portée sur le parler de français »? I would like to be a person who focuses on speaking French. Google translates “être portée sur” as “inclined” not “focuses.”
    Donc, ma phrase a-t-elle un sens ?

    Merci!

  13. Comme tout le monde, j’aime écouter les podcasts et je souris quand je comprends autant.
    Oui, “Dry January” est une bonne pratique. Cela aide le corps `a récupérer.
    je m’abstiens de vin mais je pris un G&T (gin et tonic) ou un Bourbon Whisky.

    Il est sage que les jeunes ne boivent pas d’alcool. Je les applaudis.

    Gemma Pacquette

  14. 200 litres alcool par an et par personne il y a 60 ans, et maintenant “seulement” 80 litres ?
    je pense que ces chiffres ne sont pas corrects.
    Vin est 10% de l’ alcool (grosso modo). Donc, si quelqu’un boit 80 litres d’alcool par an, ca veut dire qu’il boit 800 litres de vin par an ( presque 3 bouteilles de vin par jour !)
    Selon Wikipedia, en France en 2016, chaque personne de 15 ans et plus boit en moyenne 12.6 litres d’alcool par an (c’est a dire 2.5 bouteilles de vin par semaine)

  15. J’ai enfin fini tous les podcasts! 🙂 Tous les 137… Mon dieux c’est beaucoup de travail lol. J’ai fini Duolingo aussi….. et maintenant? Je vais à Paris en avril pour m’entraîner 🙂

  16. Salut Hugo et Ingrid ! J’ai vraiment aimé cet épisode! J’ai trouvé très intéressant le sujet abordé et, comme toujours , j’apprends beaucoup . Maintenant je vai écouter le épisode suivant. Je vai lentement, mais je ne veux pas manquer aucun épisode. Merci!

  17. Bonjour Ingrid et Hugo! J’ai apprécié beaucoup quand vous avez parlé sur le “Dry January” car à mon avis c’est quelque chose qui pourrait bénéficient à de nombreuses personnes qui luttent contre de mauvaises habitudes de consommation d’alcool. Pourquoi est-ce que vous pensez c’est un problème qui est très mal pour la consumer.

Laisser un commentaire

Inscription podcast
jours
heures
minutes

Upcoming course price increase on August 1st
Last chance to enroll at the current price!

Inscription podcast