#90 – Apprendre le français sans vivre dans un pays francophone ?

Il faut créer un compte, mais c’est gratuit !

Pour soutenir le podcast, laissez une évaluation sur
Apple Podcasts. Merci !

On entend souvent dire qu’il est impossible d’apprendre à parler couramment une langue si on ne passe pas plusieurs années dans un pays où elle est parlée. C’est assez déprimant, surtout maintenant que les frontières sont fermées pour ralentir la pandémie.

Heureusement, cette assertion est fausse !

Pour vous le prouver, j’ai interviewé Anna, la 1ère prof à avoir rejoint innerFrench. Anna est polonaise et elle a appris le français sans quitter Cracovie, sa ville natale.

Dans cet épisode, elle nous raconte comment elle a réussi cet exploit: quelle méthode elle a utilisée et quels pièges elle a évités. Elle partage aussi des recommandations de lecture et quelques conseils qui, j’en suis sûr, vous seront très utiles !

Les conseils de lecture d'Anna

Cette aveuglante absence de lumière, Tahar Ben Jelloun (Maroc)

Le bonheur conjugal, Tahar Ben Jelloun

Nymphéas noirs, Michel Bussi (France)

Stupeur et Tremblements, Amélie Nothomb (Belgique)

Black Bazar, Alain Mabanckou (République du Congo)

L’attentat, Yasmina Khadra (Algérie)

Retrouvez le podcast sur

35 réflexions au sujet de “#90 Apprendre le français sans vivre dans un pays francophone”

  1. J’adore cet podcast en tant qu’une personne qui a étudié FLE en Turquie. Ça me rend triste quand je me souviens que je ne suis pas allée à France à cause de raisons économiques… Est-ce que vous pouvez nous donner des conseils pour voyager en France, Hugo? Parce que je suis malheureusement une participante d’un pays non- européen, donc je me demande si ils existent des façons faciles pour voir et vivre la culture de France? Merci beaucoup pour cet podcast très utile, t’es le meilleure prof sur Youtube.

  2. Bonjour! Très agréable de vous entendre ensemble, tu fais un gran travail seul mais cette tâche là est très difficile. J’ai bien aimé cette épisode, en plus c’était très agréable d’entendre ta voix dans une vélocité normal . A tout à l’heure. Merci!

  3. Wow! What a brilliant episode, Anna is so inspiring and I was hooked on every word she said! I love these interviews and so encouraging to know that it’s possible to reach a superior level of French without having to spend any time whatsoever in a French speaking country. Please continue with this type of podcast, it’s really encouraging!

  4. 25:38 « …le passé simple qui est en voie de disparition… »
    Moi : Putain, on y va encore une fois…
    25:45 « …il faut le préserver, exactement. »
    Moi : MAIS OUIIIIIIII !!! MAIS OUIIIIIIII IL L’A DIT !!! OUI MON MEC !!!

    Pour les futures générations qui liront ce fil de commentaires, pas d’inquiétude. Bien sûr, c’est possible. Croyez ça ou non, je n’ai jamais eu de vrais profs particuliers ni de cours en personne — seulement un petit cours en ligne (ici) il y a pas longtemps. Je n’ai jamais vécu dans des pays francophones non plus. C’était deux ou trois livres de grammaire au début, le Wiktionnaire pour le vocabulaire, et le reste, c’est du contenu francophone — voilà comment j’ai appris. Bien sûr, ça va sans dire que j’ai été extrêmement chanceux d’avoir trouvé le Cottongue Podcast (oui 🙂 ), sinon je ne pense pas que j’aurais pu commencer par TPMP.

  5. En écoutant ce podcast ,’j’ai pu constater que le cours « Raconte ton histoire « , récemment terminé, a amélioré ma compréhension orale à tel point que je n’ai eu aucun problème à comprendre votre conversation.
    CE qui me manque c’est la maîtrise des tics du langage! Dommage!

  6. Merci Hugo & Anna pour ce podcast! Que je suis impressionnée par ton niveau de français, Anna. Et surtout la beauté de ta façon de parler….naturelle, comme une vraie française, je trouve. 🙂 Je vois que tu as fait (et que tu fais encore) beaucoup d’efforts pour arriver au niveau où que tu es aujourd’hui. Merci pour tous tes conseils et pour l’inspiration que tu es, Anna 😉 Et Hugo, merci pour la bienveillance comme toujours.

  7. Merci Hugo et Anna pour cet podcast! La discussion sur la littérature m’a fait réfléchir sur l’experience de ma fille à l’école italienne. Nous sommes arrivés à un petit village italien quand elle avait 9 ans, et nous lui avons tout de suite inscrite dans l’école publique. Son objectif n’était pas du tout de parler l’italien couramment, mais plutôt de connaître des amies, de jouer et de communiquer avec elles. Dans l’école italien il y a beaucoup de tests et d’interrogations. Pour ma fille les épreuves les plus difficiles étaient celles de compréhension. Elle manquait le vocabulaire, parce-qu’elle n’avait lit (ou écouté) le « canon » (œuvre?) de livres italiens , ni chanté les chansons, ni regardé les films infantiles en italien. Les enfants dans leur vie quotidienne ne parle pas des animals de la ferme ou de la forêt, des ruches, des rois, des chevaliers, des princesses, etc. On ne se rends pas compte combien la littérature infantile (chansons et films inclus) contribue à la connaissance et au vocabulaire collectif. Mais dans cette école il y avait aussi une forte competition scolaire! Alors elle a appris comme se battre, comme trouver les astuces dans le texte, sans lui comprendre pas du tout le sens (et elle n’intéressait non plus de le savoir, seulement d’obtenir des bonnes notes) . Alors un jour m’a montré un test corrigé de comprehension dans lequel elle a obtenu un 10/10. Il s’agit d’un sanglier (cinghiale en italien). Elle m’a dit qu’elle n’avait aucune idée ce qu’est un sanglier. Elle a juste deviné que c’est un animal sauvage. Moi, je le savais parce que ja’i lu les livres « Asterix » en français et en italien. Un autre anecdote: en Italie (comme j’imagine en France) les enfants en college doivent apprendre à cœur et réciter les poésies. Hélène a vite appris que c’était une bonne opportunité de ganger des votes. Elle a réussi à réciter avec émotion sans comprendre rien de la poésie – aussi dans le dialecte local! Elle a presque toujours obtenu un des meilleurs votes. Ne vous inquiéter pas, pendant 6 ans à l’école italien elle a appris la langue comme si c’est sa langue maternelle. Elle est devenue un as du grammaire. Maintenant (en Australie) elle travaille dans un restaurant italien et étudie la langue française à la université.

  8. Merci, merci pour ce podcast. Mais un autre sujet pour vous serait comment on peut apprendre une langue même en habitant dan le pays étranger ? J’habitais à Paris pendant un an juste après j’ai pris ma retraite. À cette époque-là, j’ai eu pour mon objectif d’avoir une très bonne experience Parisienne, mais aussi l’objectif de commencer mes études du français et d’être capable de parler français couramment juste après un an. Puis, ça, ce n’est pas passé. J’ai eu, bien sûr, une très bonne experience Parisienne, mais évidemment je ne parlais pas français couramment juste après un an d’étude, même si l’étude étais à Paris. Quand j’étais à Paris, c’était très difficile pour moi de trouver des bonnes leçons et aussi, à cause de ma timidité relative, je n’étais pas à l’aise en parlant français avec les Parisiens. Mais, ce que j’ai sais totalement maintenant est que n’importe où l’on habite, il faut travailler beaucoup, beaucoup pour apprendre une autre langue. J’ai appris aussi qu’il y a des programmes sur l’Internet, surtout le très bon site InnerFrench, qui peuvent aider beaucoup les personnes qui veulent parler français même si cette personne, comme moi, habite à Chicago ! Un jour je pourrai parler français couramment même si je ne pourrai pas retourner à Paris avant, peut être, 2022 ! Merci encore Hugo et Anna pour ce podcast et pour InnerFrench !

  9. Bonjour et merci mille fois vous deux pour un excellent podcast! J’ai juste achevé l’âge de 75 ans et je suis très reconnaissant que peux encore appendre un langue étrangère. Il y a une chose qui est très interessante pour moi, qui est que maintenant il est plus facile de comprendre votre podcasts quand je les écoute, Hugo, que de les lire. Je me demande pourquoi!

  10. Bonsoir,Mille Merci Anna et Hugo j’adore cette podcast .J’apprécie votre expérience avec la langue française je sais que le français et besoin plus de temps par a port au anglais par exemple. j’apprends l’anglais mois de temps que le français .pourtant j’arrête pas de continuer a prendre la langue française surtout avec votre manière Hugo c’est ta dire podcast ,un peut de lecture et un peu de communication…et moins de grammaire. Merci beaucoup Anna pour tes conseils, moi aussi j’adore Taher Benjloun .J’ai juste une remarque concernant les podcast j’ai remarqé dernièrement que vous mettez pas les podcast dans votre chaine YouTube. Malgré, je pense c’est très important.Bon soirée, A la prochaine .

  11. Salut Hugo et Anna,

    J’apprends le français moi aussi et j’utilise souvent netflix pour regarder des séries et j’ai remarqué que quand c’est une série française, j’ai trouvé une différence notable sur le niveau de compréhension nécessaire pour comprendre ce qu’on regarde. Je pense que la raison pour ça c’est la vitesse et la prononciation qui sont notamment différents entre doublé ou originale en français.
    J’aime bien ton podcast, c’est mon premier commentaire, mais je veux juste être sûre que tu sais qu’on apprécie bien ton travail!

    Bonne journée!

  12. Salut Hugo et Anna,
    j’ai adoré! Hier soir, alors que je recherchais quelque chose de sympa pour mes étudiants allemands, j’ai découvert la vidéo sur les trois endroits préférés de Hugo à Paris. Après, j’en ai regardé d’autres: toutes aussi intéressantes les unes que les autres. Ce matin, je n’ai pas pu résister à continuer ma navigation et j’ai écouté ce podcast qui est vraiment réussi! Anna est super douée et sympathique. Vous donnez des conseils très utiles. Merci à vous deux et le Bonjour à la Pologne et je connais bien 🙂
    Catherine

  13. Bonjour du Brèsil! J’aimé cet episodé. J’adore écouté les histoires de vie du success. J’amié savoir les metodes q’Ana a utilisé’ pour reussí lire et parler en français. J’etudie tout les jours le français. Mon niveau ainsi cest le basic mais je vai reussí avoir intermediaire tôt. Merci pour votre podcast. Votre podcasts cest essenciel pour mon aprentissage.

Laisser un commentaire